CONFONTATION ARTISTIQUE ET ÉDUCATION

Dans l’enseignement, la confrontation artistique trouve une connexion avec le sentiment de mécontentement que les élèves possèdent, par rapport à leur situation scolaire. En acceptant cette situation scolaire pour ce qu’elle est, c'est-à-dire une situation donnée, on dépasse le potentiel de transformation de l’être humain. Cela peut être abordé en comparant la situation réelle avec des images rêvées, émergées de la fantaisie. La confrontation artistique va stimuler cet abandon sans réserve et transformer ces inventions en réalité.

 

Confrontation Artistique offre différentes formes de peintures murales, pouvant être appliquées avec les jeunes.
A cet effet, l’Association pour la Confrontation Artistique a développé le projet « Images et Entourage » pour l’Enseignement Secondaire, qui correspond au monde d’expérience –actuel- de l’élève : donc à son école. Les expériences concrètes forment donc le point de départ. Comment les élèves vivent-ils leur situation scolaire et quelles sont leurs fantaisies là-dessus ? Quels sont leurs désirs et leurs besoins? À travers « Images et Entourage » les jeunes obtiennent la chance de pouvoir juger leur propre environnement scolaire -d’un point de vue esthétique- afin de l’adapter ou d’en dénoncer les abus.

Lors d’une campagne scolaire anti-tabac, l’école est « enfumée » au moyen d’une gigantesque cigarette et un professeur, furieux, retire sa photo du record affiché des « 5 Plus Grands Fumeurs ».

 

Par cette façon bien `a elle, de déterminer ses points de vue et son attitude, ainsi que par ses méthodes au travers de la pratique scolaire, l’association « Confrontation Artistique » se distingue des courants actuels de la pédagogie artistique. Dans son livre : « La Confrontation Artistique esthétise l’Action et politise l’Art » [Association Néerlandaise pour la Formation Artistique 1982] (Kunstkonfrontatie esthetiseert de aktie en politiseert de kunst ; NSKV 1982), Rob Schrama éclaircie les différences avec d’autres tendances progressives, comme la « Communication visuelle » (visuelle Kommunikation » et
« L’Éducation Esthétique » (Ástetische Erziehung).


Certaines formations professorales, des académies et des universités, permettent à Rob Schrama et à Nelly Gelijsteen d’enseigner la théorie et la pratique de Confrontation Artistique. Bien des fois, cela mène vers des projets à grande échelle comme « Seestück » à Berlin (une œuvre artistique au sujet de la mer), réalisée avec les étudiants de l’Université des Arts (Universität der Künste), qui forme un refuge pour les artistes et les dramaturges de la ville.

 

 

 


 

                                                          

 

 

 

 

 

 

 

HOME