MONUMENT COMMÉMORATIF DE LUMIERE À BERLIN
Autour du Monument Holocauste de Berlin quatre lumières laser, qui se croisent en hauteur dans le ciel nocturne, sont allumées au sommet des angles. Les rayons sont de subtiles traits de lumière voilée : une lumière mince mais puissante, qui relie la terre et le ciel. Les gens circulent, portant la flamme de leurs bougies commémoratives. Durant 7 nuits, le Monument Holocauste se transforme en un Monument Commémoratif de Lumière.

Le Monument Holocauste est une construction de 2700 piliers en béton, réalisée d’après le plan de l’architecte Américain : Peter Eisenman. Les blocs varient en hauteur -entre 50 cm et 4,5 mètres- avec au milieu, des allées ayant seulement la largeur d’une personne. Ce Monument Holocauste ne possède ni entrée, ni sortie, pas de centre, et ne propose également aucune réunion. Pendant sa marche, à travers cet édifice, chaque visiteur est restreint à sa propre personne. Le béton envahisseur éveille un sentiment d’oppression, de solitude et de peur, ressemblant à ce que les Juifs ont subi lors de la domination nazie.

Une visite sera une confrontation pour chaque visiteur, mais pour les Allemands c’est une épreuve encore plus grande. Beaucoup sont conscients du sombre passé de leur pays et c’est précisément pour ça qu’ils se rendent compte aussi de leur responsabilité concernant le présent et l’avenir. L’architecture agit sur leurs sentiments d’une façon aggravante. Le fait est qu’en plus de ça tous les piliers, apparemment, sont imbibés à l’aide de matériaux fournis par une entreprise qui produit également le gaz toxique Zyklon B ; et cela -par-dessus tout- porte atteinte à la dignité du monument. Les allemands ne semblent jamais pouvoir échapper à leur propre passé qui paraît constamment refaire surface dans leur vie quotidienne. Ainsi, lorsqu’ils entrent dans le monument, ils sont douloureusement confrontés.
C’est justement une possibilité d’assimilation plus individuelle qui est nécessaire. Elle laisserait de l’espace ; ce qui permettrait de pouvoir s’engager personnellement. Mise à part la pierre, les morts peuvent être également commémorés en utilisant la lumière. Emplissons le Monument Holocauste d’une lumière unique, brillant du plus profond de nos cœurs et exprimons cet espoir : que jamais plus il n’y aura d’Holocauste sur terre. Emmenons et portons une lumière mémorielle, afin de rendre visible l’activité de notre propre implication.

Pendant le cérémonial du Monument Commémoratif de Lumière les visiteurs amènent leur propre bougie pour effectuer un tour individuel à travers le Monument Holocauste. À la fois personnellement et collectivement, chacun fait ainsi partie d’un cérémonial purificateur et initiateur. On laisse la lumière derrière soi en quittant le monument. De cette façon, le Monument Holocauste est éclairé et protégé par les petites flammes de mille bougies et par l’énergie positive des individus qui les agencent. Une pyramide de lumière laser renforce cette image et augmente la valeur du monument.

Les lumières laser pourraient être allumées chaque année pendant une semaine, afin de transformer le cérémonial du Monument Commémoratif de Lumière en évènement permanent. Avec l’administrateur du Monument Holocauste, le « Stiftung für die ermordete Juden Europas », on examine les différentes possibilités.



           Berlin 2006              

 Tous ceux qui veulent aider à réaliser une de ces Pyramides de Lumière dans leur environnement, sont priés de contacter les initiateurs de ce mouvement : Rob Schrama et Guido Hoogenboom.

 

 

 

 

 

 

 

 

HOME